Nicolas Jean de Dieu Soult

St Amans la Bastide 1769 – ibid 1851 Duc de Dalmatie (1808) Nicolas Soult a été le seul Maréchal à avoir une seconde carrière politique après l’ère Napoléonienne. Contrairement aux autres Maréchaux il se mettait à l’abri du danger, restant à distance du front. Il semblait pouvoir lire dans l’esprit de Napoléon et était son […]

Michel Ney

Sarrelouis 1769 – Paris 1815 Duc d’Elchingen (1808) & Prince de la Moskowa (1813) Le plus connu des maréchaux, Michel Ney était un homme fier, à la discipline terrible. Ses talents tactiques et sa bravoure lui valurent gloire et renom. Il s’illustra particulièrement durant la retraite de Russie où il parra les Russes. C’est pourquoi […]

Joachim Murat

La Bastide 1767 – Pizzo Calabre 1815 Grand Duc de Berg (1806) & Roi de Naples Fils d’aubergiste, Joachim Murat se distingua durant la campagne d’Italie en tant que commandant d’infanterie et de cavalerie. Ennemi acharné et rival de Lannes, il épousa Caroline en 1800 devenant ainsi beau-frère de l’Empereur. Mais cela ne l’empêcha pas […]

André Massena

Nice 1758 – Paris 1817 Duc de Rivoli (1808) & Prince d’Essling (1810) Son talent militaire fut démontré durant la bataille de Rivoli, d’où il porte son titre de Duc. Officier talentueux possédant « ce si précieux sang-froid dans le cour de l’action » comme décrit par Napoléon, il menait une vie glorieuse pour sa jeune carrière. […]

Auguste Frédéric Louis Marmont

Châtillon sur Seine 1774 – Venise 1852 Duc de Raguse (1808) Son amitié de longue date avec Napoléon due à leur intérêt commun pour la tactique et l’artillerie lui valut sa confiance. Durant des années de campagne il prouva ses talents. Mais en 1814 il abandonna l’Empereur après l’entrée des alliés dans Paris, le contraignant […]

Jean Lannes

Lectoure 1769 – Vienne 1809 Duc de Montebello (1808) Second fils de fermier, Jean Lannes s’est engagé en 1792, à l’âge de 23 ans, 4 ans plus tard il fut promu général. Figure brave et authentique, il reçu blessures sur blessures sans jamais abandonner son poste. Sa bravoure sauva Napoléon à la bataille d’Arcole. Ils […]

Louis Nicolas Davout

Annaux 1770 – Paris 1823 Duc d’Auerstadet (1808) & Prince d’Eckmühl (1809) Définitivement un génie! Probablement l’officier le plus intelligent de Napoléon, Nicolas Davout a été l’un de ses plus confiants et loyaux serviteurs. Il exigeait tant de ses troupes et de lui-même qu’il en paraissait parfois inhumain.