Symphonie Héroïque

Ludwig Van Beethoven (1770-1823)

Oeuvre grandiose, surélevée au-dessus de terre, traversée d’un souffle frémissant d’épopée. Oeuvre forte, appel aux vertus les plus hautes. Exaltation du courage et du sacrifice. C’était bien immortaliser ce qu’il avait de plus digne d’admiration dans les guerres ensanglantant, depuis 1793, une Europe déchirée et meurtrie. Dédiée à Bonaparte, héros de la liberté, la Troisième symphonie était un chant d’espoir. Après les actes d’oppression et de tyrannie, après les conquêtes et les injustices de l’Empereur des Français, Beethoven effaça la dédicace, l’espoir ayant été déçu… Ainsi Beethoven retira à l’Empereur ce qu’il avait dédié au Consul.

Les commentaires sont désactivés.